Font Size

SCREEN

Profile

Cpanel

 

De pas grand-chose… à rien du tout

Les Adjoints administratifs vont bénéficier des largesses gouvernementales à partir de janvier 2015 grâce à la revalorisation « mirifique » de 5 points d’indice pour chaque échelon, soit 23,15€ bruts. Les 3 premiers échelons des SAENES de classe Normale sont revalorisés respectivement de 5, 6 et 7  points.  

Cette revalorisation montre le décalage entre la réalité du coût de la vie et les décisions d’un gouvernement qui s’enferme dans la déclinaison de sa politique d’austérité et de réduction des salaires.

Quand 5 points d’indice font 2,8 points…  

Car baisse de salaires il y a : Malgré cette « hausse », un Adjoint administratif de 2ème classe au 1er échelon (indice majoré 321) ne touchera pas fin janvier 23,15€ bruts de plus, mais 13,06€, soit 2,8 points et non 5…

En effet, l’augmentation de la retenue pour pension civile, prévue elle aussi au 1er janvier 2015, lui ponctionnera une partie non négligeable de cette « monumentale » augmentation.  

Le mois de décembre n’apporte pas que des cadeaux…  

 

Le 17 décembre 2014, dans le cadre du Pacte de responsabilité, le gouvernement a en effet rehaussé le taux de cotisation (initialement prévu de 9,46%) à 9,54%. Il aggrave les réformes des retraites Woerth-Sarkozy de 2010 et Ayrault-Hollande de 2012 dont l’objectif est d’atteindre 11,10% en 2020 et combattues par Force Ouvrière. Il fait payer aux salariés les cadeaux faits aux employeurs. 

Force Ouvrière refuse la politique d’austérité.  

Si la revalorisation de tous les échelons de la grille des Adjoints et de quelques échelons de celle des SAENES n’a pas entraîné de revalorisation des grilles des B et des A, la hausse de la cotisation pension civile en revanche impacte tous les agents.  

  • Les traitements baissent concrètement ;  
  • le point d’indice est gelé depuis 2010 et prévu jusqu’en 2017 ;
  • la revalorisation du régime indemnitaire de 8,33€ bruts pour les Adjoints et de 4,16€ bruts pour les SAENES s’apparente à de la mendicité, excluant la catégorie A ;
  • les Attachés qui débutaient à 75% au-dessus du SMIC en 1983 débutent aujourd’hui à moins de 16% au-dessus...
  • Rien pour les personnels contractuels dont les indices de rémunérations ne sont pas réévalués alors qu’ils remplissent les mêmes missions que les titulaires sans réelles perspectives de titularisation.  

Les agents, toutes catégories confondues, sont écœurés par le manque de reconnaissance de leur travail, de leur investissement. Ils refusent d’être sous-payés.  

Pour le SPASEEN-FO, sa fédération la FNEC FP-FO et la FGF-FO, première organisation dans la Fonction publique de l’Etat, il y a urgence à revaloriser la grille et les salaires !

Le SPASEEN-FO exige l’augmentation immédiate du point d’indice.  

Le SPASEEN-FO exige de la ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur l’ouverture immédiate de vraies négociations sur la revalorisation du régime indemnitaire pour l’année 2015.

 

Le SPASEEN-FO refuse toutes les mesures d’austérité et revendique :

  • l’arrêt du gel des rémunérations : 8% d’augmentation immédiate du point d’indice et 50 points pour tous pour rattraper partiellement la perte subie depuis 2000 ;
  • la revalorisation de la grille indiciaire pour TOUS les agents ;
  • une vraie augmentation du régime indemnitaire, conséquente et immédiate pour chaque agent
  • la suppression de toutes les formes de modulation indemnitaire et l’attribution uniforme des primes et indemnités.

  

1,15 SMIC au bout de 22 ans de carrière :

Au dernier échelon, dans le même grade, le brut d’un Adjoint administratif de 2e classe est égal, au bout de 22 ans de carrière, à 1,15 SMIC, soit 223 € de mieux …
En Adjoint de 1ere classe, en début de carrière, il faut 8 ans pour gagner 4 points d’indice de plus…

 

 

Vous êtes ici : Accueil Actualités De pas grand-chose… à rien du tout