Font Size

SCREEN

Profile

Cpanel

 

Imposer plutôt qu’écouter ?
La contre-offensive des salariés doit être ferme, claire et sans délai.
Le SPASEEN-FO appelle à la grève !

Le gouvernement, tout à son attaque contre nos acquis, a démontré non pas sa surdité, mais bien son mépris pour les salariés.

En imposant par l’utilisation du 49-3, la loi Travail, alors même que les salariés du privé comme du public sont mobilisés depuis des semaines contre ce projet de loi, il dévoile là sa vraie nature : violente, agressive et ignoble, utilisant, dans le même temps, la force contre des manifestants pacifiques ou gazant les cortèges.

Faut-il rappeler que ces coups de force deviennent une habitude de gouvernance puisque le gouvernement a imposé le RIFSEEP, nouveau régime indemnitaire des personnels administratifs, malgré le vote contre quasi-unanime de toutes les organisations syndicales (FO, FSU, CGT) pendant que l’UNSA s’abstenait ?

Dans la même veine, il s’enferme dans son autisme en faisant paraître les décrets d’application des Parcours Professionnels Carrières et Rémunérations, PPCR.

Faut-il rappeler que ce protocole n’existe pas car rejeté par la majorité des organisations syndicales mais que le Premier ministre a décidé d’imposer contrairement à la loi et démontrant sa conception du dialogue dit social qui lui est soi-disant si cher.

PPCR, c’est 11 points d'indice bruts en moyenne pour chaque agent dans 3 ans en intégrant une partie des primes en point d’indice, sachant que ce dernier ne sera généreusement revalorisé de 0,6% cet été pour solde de tout compte ? PPCR, c’est la fusion des corps.

Il reste sourd aux demandes d’abrogation de la réforme du collège, il reste sourd à l’opposition des personnels à la réforme territoriale et ses conséquences futures : réorganisation des services, mutualisations suppressions, suppressions de postes et remises en cause statutaires qu’elles induiront.

Le SPASEEN-FO a pris toutes ses responsabilités dans les mobilisations contre la loi Travail.
Il le rappelle : le détricotage du code du Travail, de ses garanties, droits et acquis aura à moyen terme un impact sur le Statut général et les statuts particuliers déjà remis incessamment en question.
Il est encore possible de faire reculer le gouvernement.
Il est essentiel de le faire reculer.
Il faut mettre un coup d’arrêt à sa politique d’austérité, à la remise en cause de tous les acquis sociaux et des garanties statutaires individuelles et collectives !
Le rejet de cette politique sourde et destructrice est là, il faut se mobiliser !
Le SPASEEN-FO réaffirme ses revendications et appelle à rejoindre massivement les cortèges le 19 mai 2016.

Préavis de Grève de la FNEC FP-FO

La FNEC FP-FO dépose, depuis le début des mobilisations, chaque semaine un préavis de grève couvrant les différentes catégories de son champs de syndicalisation, Education nationale, Culture, AFPA, Jeunesse et Sports.

La FGF-FO, première organisation des agents de l’Etat, a déposé un préavis pour couvrir l’ensemble des personnels le 19 mai.

 

Vous êtes ici : Accueil Actualités Imposer plutôt qu’écouter ? La contre-offensive des salariés doit être ferme, claire et sans délai. Le SPASEEN-FO appelle à la grève !