Font Size

SCREEN

Profile

Cpanel

 

Le SPASEEN-FO rencontre le ministre

Une délégation de la FNEC FP-FO, à laquelle participait le SPASEEN-FO, a été reçue par Jean-Michel Blanquer, nouveau ministre de l’Education nationale.

Plusieurs sujets ont été abordés, qui touchent l’ensemble des personnels de notre ministère.

Concernant les personnels administratifs, FO a abordé deux sujets importants :

  • Qu’en est-il des informations qui filtrent indiquant la suppression de 20 000 postes de non-enseignants dans notre administration?
  • Quelle est la vision du nouveau gouvernement quant aux suites potentielles de la réforme territoriale?


Postes

Le ministre n’a ni confirmé, ni infirmé le chiffre annoncé par la délégation FO qui a rappelé que l’annonce de la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires en cinq ans dont 50 000 dans la fonction publique d’État et 70 000 dans la territoriale avait bel et bien été confirmée.

Après avoir vécu une véritable purge ces dernières années (plus de 10 000 postes supprimés), services et établissements fonctionnent à flux tendu et sous pression, mettant en danger aussi bien les missions et les services, que les personnels dont les conditions de travail se sont dégradées continuellement, les quelques 400 postes créés lors du quinquennat précédent n’étant pas à la hauteur des besoins et ne répondant pas aux attentes des collègues.

Toute nouvelle suppression serait inacceptable.

Le SPASEEN-FO, avec sa fédération, continue de revendiquer des créations de postes de titulaires, en nombre, pour que les services puissent fonctionner normalement, pour l’amélioration des conditions de travail des collègues qui ne doivent plus voir les heures supplémentaires s’accumuler, souvent non récupérées, jamais payées.


Réforme territoriale

Le ministre n’a pas répondu non plus aux questions touchant à l’architecture même de notre administration et aux conséquences passées et potentiellement à venir de la réforme territoriale pour les services administratifs et les EPLE.

Toutefois, il a indiqué souhaiter revenir à une puissance de l’Etat afin qu’il puisse s’assurer de la réalisation des objectifs fixés dans le cadre d’une logique contractuelle et déconcentrée, donnant plus de pouvoirs aux représentants locaux. Quant à la réforme territoriale, il a confirmé que la situation intermédiaire actuelle devait évoluer.

Loin de rassurer, les objectifs et propos du ministre sont au contraire inquiétants. Ils s’inscrivent dans les annonces d’autonomie renforcée des établissements, dans la remise en question du maillage actuel des rectorats d’académies et des DSDEN par le renforcement du rôle et des compétences des recteurs de région académique.

Pour FO, c’est non ! FO réitère son opposition à toute mise en place d’un Etat régional et réaffirme son exigence de maintien de toutes les structures, de toutes les missions, de tous les personnels dans le cadre unique du statut de fonctionnaire d’Etat.

Le SPASEEN-FO demandera une audience particulière et exige :
- des créations de postes de titulaires en nombre ;
- un véritable plan de requalifications par le passage massif en listes d’aptitude de C en B et de B en A ;
- l’augmentation significative des possibilités de promotion par tableau d’avancement ;
- l’augmentation uniforme et collective des régimes indemnitaires et l’abrogation du RIFSEEP.


FO revendique le maintien de tous les postes, de toutes les missions de toutes les structures !

 

Vous êtes ici : Accueil Actualités Le SPASEEN-FO rencontre le ministre