Font Size

SCREEN

Profile

Cpanel

 

Réforme territoriale :
Big bang ou arme de destruction massive ?

 

le Président de la République a demandé au premier ministre d’accélérer la réforme territoriale annoncée en début d’année selon un calendrier qui tend à se dessiner :

-          2017 : division par deux du nombre de régions ;

-          2021 : suppression des départements.

La refonte de la carte administrative de la France par la suppression des départements et la fusion de régions aura un impact concret sur l’organisation de tous les services de l’Etat.

Elle est à replacer dans un contexte plus large et se place dans la continuité directe de la Réate (Réforme Territoriale de l’Etat), de la RGGP et de la MAP, responsables notamment des suppressions d’effectifs et de la dégradation des conditions de travail de chacun.

Dans cette veine, à l’Education nationale, la réforme de la nouvelle gouvernance de janvier 2012, transformant les Inspections académiques en Directions départementales a déjà lourdement impacté les services académiques, favorisant les fusions et les mutualisations de services entre ex-IA et rectorat, la mise en place de plates-formes interdépartementales, avec moins de service public de proximité et plus de suppressions de postes.

Le projet de réforme territoriale :

  •          C’est la remise en cause, à terme, de l’échelon départemental que sont les DSDEN.
  •          C’est aussi l’existence même de certains rectorats qui se trouverait  hypothéquée par  la fusion de régions.
  •          Contre toutes les mesures d’austérité et le Pacte de Responsabilité !
  •          Pour la défense de nos statuts et de nos missions !
  •          Pour l’augmentation des salaires !

Pour le SPASEEN-Force Ouvrière, c’est la remise en cause de toute l’organisation et de la représentation de l’Etat sur le territoire national. Ce sont, en perspective, de nouvelles suppressions de postes et de nouveaux redéploiements pour les agents et leurs missions.

A l'heure où se multiplient les Corps, les concours, les mutualisations interministériels, voire en inter-fonctions publique, à l’heure où le gouvernement réfléchit à recentrer l’Etat sur  ses missions dites « essentielles » et abandonner les autres, la suppression du département remettrait définitivement en question tous les services.

C’est un chambardement qui ne sera pas sans conséquences sur les missions de chaque agent, dans chaque structure : rectorat, DSDEN mais aussi EPLE.

C’est pourquoi le SPASEEN-FO rejette tout acte de décentralisation supplémentaire qui aurait pour objectif de faire disparaître les départements ou diminuer le nombre de régions avec toutes les conséquences désastreuses en termes d’abandon des missions, de présence du service public et de statut des personnels.

 

Le SPASEEN-FO appelle à la grève le 15 mai, avec la FGF-FO, l’UIAFP-FO et la FNECFP-FO :

 

Avec FO, ensemble et mobilisés, en grève le 15 mai !

 

 

Vous êtes ici : Accueil Communiqués Réforme territoriale : Big bang ou arme de destruction massive ?