Font Size

SCREEN

Profile

Cpanel

 

Postes 2015 : Encore un (gros) effort,
madame la ministre…

Le ministère a annoncé la création de 100 postes pour 2015 de personnels administratifs dont la traduction dans les académies est très disparate :  

Si l’académie de Montpellier « gagne » 15 postes, Lyon 10 ou Grenoble et Nantes 9, Dijon et Clermont-Ferrand voient la suppression de 2 postes, 3 à Besançon ou Rouen, 7 à Nancy-Metz…  

Que penser de la création de seulement 3 postes à Nice ou Rennes, de 2 postes à Strasbourg ? Est-ce suffisant ?  

Au-delà de ce chiffrage académique, se pose la question de la nature des postes créés (sont concernés des postes d’Administratifs et d’ITRF), et de leur affectation.  

 

Pour FO, ce n’est aucunement satisfaisant.  

Alors que 10 000 postes d’administratifs ont été supprimés ces dernières années dont 400 en 2012, ces chiffres ne  répondent aucunement aux besoins des services et des établissements qui ont été soumis à une véritable purge par les réformes successives, les mutualisations et réorganisations d’agences comptables ou de services,  le transfert de missions, les tâches nouvelles souvent de plus en plus lourdes et complexes , entraînant stress et surcharge.  

La pression est constante sur les personnels qui engrangent  sans compter les heures supplémentaires de travail non récupérées et non payées et dont les conditions de travail se dégradent.  

Doit-on se satisfaire de seulement 100 postes alors que le nombre de contractuels, CDD et CDI, est toujours aussi important dans notre administration, collègues sans statut, sans carrière, sans indemnitaire ?

Alors que le gouvernement présente aux organisations syndicales un protocole sur la Qualité de Vie au travail, dont la feuille de route de la négociation érige en priorité “l’épanouissement professionnel et personnel” des agents publics, comme “condition de la réussite collective du service public”, ces mesures, qui s’inscrivent dans la déclinaison des politiques d’austérité, démontrent l’ironie et le double langage d’un gouvernement sourd aux attentes des personnels et qui supprime 11 879 postes de fonctionnaires d’Etat au budget 2015.  

Pour le SPASEEN-FO, la situation est toute autre.  

Tous les services, tous les établissements souffrent des mêmes difficultés :   

  • Pas assez de postes ; Gestion à flux tendu ;
  • Déqualifications des missions : des missions de B effectuées par des C, de A par des B, tout ça pour un salaire moindre ;
  • Des promotions qui ne correspondent pas aux besoins et trop peu nombreuses ;
  • Des personnels contractuels qui ne trouvent pas satisfaction dans la loi Sauvadet et toujours précarisés ;
  • Revalorisation minable du régime indemnitaire pour les catégories C et B, oubliant les A, doublée du gel du point d’indice.


FO revendique et demande à la ministre :

    • la création en nombre des postes statutaires nécessaires ;
    • l’augmentation du nombre de postes aux concours ;
    • une vraie politique de repyramidage et de requalification des agents
      par des passages plus nombreux en listes d’aptitude.



Vous êtes ici : Accueil Communiqués Postes 2015 : Encore un (gros) effort, madame la ministre…