Font Size

SCREEN

Profile

Cpanel

 

EPLE :
Etat des lieux non exhaustif

Solitude et isolement. Ces deux mots pourraient résumer la situation des personnels administratifs dans les EPLE tant la situation s’est dégradée ces dernières années.

Plusieurs milliers de postes administratifs ont été supprimés dans notre ministère ce qui a signifié réorganisations de services (tels que les regroupements comptables), surcharge de travail provoquant du stress, multiplication, augmentation et complexification des tâches à accomplir, pressions dues au renforcement du poids de la hiérarchie et aux nouvelles règle de gestion (entretiens professionnels individualisés, avec comme base la recherche d’objectifs et le culte de la rentabilité),

individualisme au détriment du travail en équipe...

Ce sont bien-là les conséquences de la politique menée ces dernières années.

Et ce n’est pas l’apanage des EPLE :

tous les personnels, hélas, font le même constat. Epuisement professionnel (« burnout »), épuisement émotionnel ou physique : telles sont les conséquences de cette situation, stress, surmenage. C’est sans compter la tension qui peut régner dans toutes les structures. Devant l’alourdissement des tâches, le manque de formation, la pénurie d’informations et de lisibilité des orientations données, les personnels se sentent perdus et abandonnés. Leurs conditions de travail s’aggravent dans le silence assourdissant des recteurs dont l’unique préoccupation est la gestion de la masse salariale basée sur des arguments budgétaires.

De la même manière, la culpabilisation des collègues est omniprésente : ne plus s’absenter ne pas aller aux formations personnelles, aux préparations de concours, aux assemblées générales de leur syndicat sans avoir le sentiment d’être en faute et avec la peur de retrouver au retour des dossiers qui s’accumulent. 

Car le but est bien là : isoler les personnels. Les empêcher de se réunir pour se battre et défendre leur statut, leurs acquis, leurs postes, leur carrière. En un mot leurs droits.

Et pourtant, ils n’y arrivent pas. Car les collègues se réunissent, se mobilisent contre les attaques qu’ils subissent. Ils se sont mobilisés contre la loi Travail et ils se mobiliseront lors de la manifestation interprofessionnelle le 14 juin à Paris pour revendiquer le retrait du projet de loi car ils rejettent cette politique d’austérité.

  • Salaires : dégel ridicule du point d’indice et rallongement des carrières avec la mise en place de PPCR.
  • Régimes indemnitaires en berne : aucune revalorisation lors du passage au RIFSEEP.
  • Promotions : des carrières freinées !
  • Conditions de travail : dégradation en continu.
  • Suppressions ou redéploiements de postes, réorganisations et mutualisations de services 
  • Réforme territoriale et saccage des services publics.
  • Budget 2017 : c’est toujours la rigueur institutionnalisée du Pacte de responsabilité !

 

Pour FO, c’est NON !

FO se bat pour défendre les garanties collectives et individuelles !
Informez-vous ! Défendez-vous ! Syndiquez-vous !

Lire la suite dans le tract joint ...

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (2016_mai_30_4 pages spécial EPLE.pdf)2016_mai_30_4 pages spécial EPLE.pdf[ ]263 Ko
Vous êtes ici : Accueil Communiqués EPLE : Etat des lieux non exhaustif