Font Size

SCREEN

Profile

Cpanel

 

Réforme territoriale :
stop au massacre de nos services et de nos conditions de travail !

La réforme territoriale au ministère de l’Education nationale avance à marche forcée malgré l’opposition des personnels et de leurs représentants à cette nouvelle destruction d’un service public républicain.

Lors du Comité technique ministériel du 3 octobre 2019, deux nouveaux textes ont été présentés :

  • Un projet de décret relatif à l’organisation des services qui renforce encore les pouvoirs des recteurs de région académique. Si FO, la CGT, la FSU et le SNALC ont voté contre ce texte, la CFDT et l’UNSA se sont contentés de s’abstenir, les représentants de l’UNSA ayant précisé depuis dans la presse qu’ils s’inquiètent plus de « l’efficacité du service public en faveur des élèves et étudiants » que de « la taille et la forme des académies » !
    FO rejette, avec les personnels, cet Etat régional qui se met en place dans notre administration : un super-recteur pour une super-académie de région, et la mise en place d’une Agence Régionale de l’Education, à l’image des Agences Régionales de la Santé qui détruisent le service public de l’hôpital.

 

  • Un projet d’arrêté détaillant les restructurations ouvrant droit à des primes ou indemnités. FO et la CGT ont voté contre, l’UNSA et la CFDT ont voté pour, la FSU et le SNALC se sont abstenus.
    Pour FO, ce texte permettra au ministère de se doter d’outils pour faciliter et accompagner les mutualisations et destructions de services, qui s’accompagneront inévitablement de mobilités forcées et de nouvelles suppressions de postes.

Comme à Caen et Rouen, les personnels restent opposés aux fusions et convergences d’académies. Ils ne revendiquent pas de primes de restructuration ou de reconversion professionnelle. Ce qu’ils veulent, c’est le maintien de leurs postes, de leurs missions, de leurs services, de leurs établissements.

Tout est prévu pour accompagner les personnels vers la sortie avec la mise en place de la « GRH de proximité », à mi-chemin entre Pôle Emploi et la voie de garage : des conseillers RH de proximité sont recrutés pour aider les fonctionnaires à se reconvertir.

Le ministre doit entendre les revendications des personnels : les académies doivent conserver toutes leurs missions et tous leurs personnels ! Partout, FO se battra et mobilisera contre cette réforme destructrice d’emplois et de services publics.

Aucune fusion de services !
Aucune suppression de poste !
Aucune mobilité forcée !


RÉSISTER ! REVENDIQUER ! RECONQUÉRIR !

Vous êtes ici : Accueil Communiqués Réforme territoriale : stop au massacre de nos services et de nos conditions de travail !